La phobie scolaire, comment lutter contre?

Il n'existe pas de statistiques exactes concernant la phobie scolaire. Pourtant, on estime que 4 à 5℅ des enfants ressentent cette peur démesurée de l'école. Si votre enfant ou un enfant de vos proches se comporte ainsi, on vous recommande une prise en charge précoce. Ceci dans le but d'éviter que son cas ne s'aggrave. Qu'est ce que la phobie scolaire? Comment l'affronte-t-on?

La phobie scolaire et ses symptômes


On entend par phobie scolaire une peur démesurée de l'école. Face à cette peur, l'enfant évite à tout prix une confrontation avec le système scolaire. Il n'accepte ni d'aller à l'école ni de rencontrer des élèves, et surtout de parler à des enseignants. Dans certains cas, on entend des appellations comme l'anxiété scolaire ou la peur de l'école. Ces termes désignent tous la phobie scolaire. Cette sensation s'accompagne généralement de plusieurs symptômes. Parmi eux, on rencontre les crises d'angoisse, d'anxiété ou de panique. Elles sont de temps en temps accompagnées par des douleurs physiques immenses. L'enfant ne simule pas dans ces cas mais la montée de son adrénaline accompagnée par la peur lui donne des maux de ventre ou de tête. Parfois, il peut même avoir des palpitations ou une crise d'hypoventilation ou des problèmes cutanés (rougeurs). Pour les petits, les cris s'ajoutent à tout cela. Les plus grands recourent, quant à eux, peuvent proférer différentes menaces en parlant d'une fugue jusqu'à un éventuel suicide. En lire plus ici.


Le harcèlement scolaire peut être à l'origine de cette phobie, dans ce cas il faut trouver des solutions avec l'équipe éducative locale si cela est adéquat, vous n'allez pas donner des cours de self défense à votre enfant mais vous allez peut être réussir à éloigner les élèves qui l'agressent physiquement ou moralement.


Comment guérit-on de la phobie scolaire?


La communication est la base du processus de guérison lors d'une phobie scolaire. En effet, l'enfant n'arrive pas à exprimer ses besoins. Les adultes quant à eux n'essaient pas de comprendre le point de vue des petits. Ainsi, il y a une rupture de la communication entre les deux. On peut se guérir d'une telle peur irrationnelle en s'approchant d'une spécialiste. Le fond du problème se trouve généralement dans le subconscient du patient. Donc le professionnel doit travailler cette inconscience pour guérir l'enfant. En termes de professionnel ou de spécialiste, vous devez alors consulter un psychologue ou un hypnothérapeute que vous pouvez contacter ici. Ce dernier s'avère même être le plus performant dans cette situation. Il met en effet ses patients en demi-conscient ou inconscient pour leur soutirer la raison de leur peur.


Les approches de l'hypnose par rapport à la phobie scolaire


La phobie scolaire peut atteindre tous les enfants. Pour pouvoir les soigner, il faut s'engager dans une conversation sans préjugé ni contrainte. Dans la majorité des cas, les parents forcent leurs enfants à aller à l'école sans vouloir comprendre leur peur, aussi irrationnelle qu'elle soit. Ainsi, les deux côtés se ferment à toute sorte d'échange d'idées. Les parents n'écoutent pas leurs enfants, tandis que ces derniers n'essaient pas de comprendre les premiers. Arrivé à ce stade, il est nécessaire de faire appel à une tierce personne pour rapprocher les protagonistes.


Face à cette situation, l'hypnotherapie propose aux parents d'assister de près ou de loin à la séance de leurs enfants. Ce dernier, placé dans un état de demi-conscient, répond aux questions du thérapeute. La première séance reste souvent un moment de question-réponse où l'hypnothérapeute essaie de savoir le fond de son problème. Une fois le problème cerné, ils procèdent ensemble à la voie de la guérison.

© L'écho Régional - tous droits réservés