La bonne méthode pour le terrassement d’un terrain

Qu’est-ce que le terrassement ?


C’est la première étape dans les projets de construction. Il fait partie des travaux dits gros œuvres et consiste à préparer le terrain pour y fonder une infrastructure, que ce soit un bâtiment, une piscine ou encore une terrasse. L’étape du terrassement est très importante pour pouvoir stabiliser le sol et éviter les risques de tassement, de glissement ou d’effondrement. Quelle est donc la bonne méthode pour réussir les travaux ? Peut-on le faire soi-même ou est-ce mieux de faire appel à un service professionnel ?


Les étapes du terrassement


Il existe un certains nombres de travaux à faire avant d’obtenir un terrain parfait et prêt à bâtir.

  • Le piquetage consiste à délimiter et borner le terrain afin de délimiter l’espace à terrasser et assurer l’aspect du sol soit conforme au plan de l’architecte. Ce travail est généralement fait par le géomètre.

  • L’évacuation des eaux : il s’agit d’une étape cruciale du terrassement car elle permet de conserver la stabilité du sol, particulièrement en temps de pluie. On creuse donc un sillon et on pose des canalisations pour évacuer les eaux.

  • Le décaissement ou décapage consiste à enlever les gravats et la terre végétale pour ne laisser que les couches de sols qui viendront accueillir la construction. On pose ensuite un film géotextile afin d’éviter que d’autres racines viennent remonter dans les fondations.

  • Le remblaiement est l’étape où on comble les creux avec divers matériaux (sable, terre, gravier…) et procéder ainsi à la mise au niveau.

Quelles sont les informations à prendre en compte ?


Avant d’effectuer les travaux de terrassement, il est primordial de faire une inspection du terrain afin de connaître les aspects du sol, sa stabilité ainsi que son équilibre. De cette façon, on évite les actions superflues et les dépenses inutiles et on peut se concentrer sur le vif du projet. Un terrain incliné, par exemple, ne se travaille pas de la même façon qu’un terrain plat. Également, si le terrain comprend des arbres, il faudra penser à la manière de les retirer.


On doit aussi bien choisir le moment parfait pour effectuer les travaux. Généralement, un temps froid et sec est idéal pour faire un terrassement. En effet, le sol est idéal quand il est gelé. Une terre humide ou trop aride ne réagissent comme on s’y attend et rend les tâches plus difficiles, voire inutiles.

Un chantier doit aussi être bien programmé. Il vous faudra connaître l’accès assez solide pour les divers engins. Vous devez aussi prévoir un endroit pour stocker les gravats et autres éléments à déblayer mais aussi pour mettre la terre pour le remblai.


Chaque type de sol nécessite un engin spécifique. Pour un petit projet de terrassement, une petite surface ou une petite profondeur, vous n’aurez besoin que de petits outils comme la pelle, la brouette ou la pioche. Pour une grande réalisation, il faudra se servir d’équipements plus adaptés comme la pelleteuse et le bulldozer.


Peut-on faire soi-même le terrassement ?


Pour les projets de petite envergure, il suffit d’avoir les connaissances basiques et des outils à portée de tout bricoleur. C’est le cas pour la mise en place d’une petite terrasse dans le jardin. Pour un grand projet, le propriétaire du terrain devra se munir des engins de travail. Il pourra soit les emprunter soit les louer. Il existe un grand nombre de professionnels du terrassement dans les Alpes maritimes qui mettent leur équipement en location et offrent un service de formation rapide pour que vous puissiez savoir manier les machines. Si faire soi-même son terrassement est un bon moyen de se faire des économies, le service d’une entreprise professionnelle reste un bon investissement pour la durabilité du projet.

© L'écho Régional - tous droits réservés