Un nouveau métier : devenir Citizen developer

Dans le monde de l'informatique, le Citizen developer est une personne chargée de développer des applications. Ce qui le distingue d'un codeur classique, c'est qu'il possède juste les compétences de base, voire aucune pour certains, en matière de codage. C'est donc avant tout une personne passionnée, avec une certaine culture numérique. Grâce aux outils low-code ou no code, il est capable de développer des applications et des outils pratiques.


Citizen developer définition

Le rôle du Citizen developer


Le citizen developer peut être assigné à plusieurs tâches. Notamment, toujours avec l'aide du low-code/no-code, il peut s'occuper de la personnalisation des interfaces graphiques. Il a aussi la possibilité de créer une application en interconnectant divers composants comme un enfant avec ses Lego, sauf qu'ici il s'agit de briques de base. Il faut savoir que le rôle de la solution no code est très important. c'est le professionnel qui s'assurera que le programme fonctionne correctement en réalisant des tests automatisés. Pour le reste, l'environnement s'occupe de la publication et la mise en production de l'application.


Le citizen developer peut aussi faire office d'agent de liaison entre les métiers et les informaticiens. En effet, vu ses connaissances, sa proximité avec les opérationnels métiers et sa compréhension du potentiel des outils numériques, c'est le candidat idéal pour servir de lien entre les informaticiens et la direction. Ainsi, dans de nombreux cas, le Citizen developer officie en tant qu'interlocuteur privilégié de la Direction des Systèmes Informatiques (DSI).


Le Suppléant parfait des DSI surchargées


Vu que quasiment toutes les entreprises actuelles sont dans l'ère du numérique, il n'est pas rare que les DSI se retrouvent surchargées. Par conséquent, la possibilité de pouvoir recourir aux services d'un Citizen developer s'avère être une véritable aubaine pour la DSI. Elle peut déléguer les développements citoyens à base de low-code/no-code au professionnel Toutefois, la DSI doit approuver ou tout du moins encadrer le travail de ce dernier.

Un avantage conséquent pour les métiers


Le Citizen developer accorde également certains bénéfices indéniables pour les métiers. Principalement, avec lui, les réponses aux besoins des métiers semblent généralement plus rapides et plus spécifiques. La rapidité est due en grande partie au fait qu'il n'y a plus besoin de passer par le pipeline et le formalisme des développements imposé par la DSI. Pour le côté efficacité, cela tient à un point précis. La proximité du citizen developer au métier conduit à des applications développées plus pertinentes, en adéquation avec les besoins opérationnels et les contraintes des métiers.


Une solution pour limiter le Shadow IT


De nos jours, nombreux sont ceux qui disent que le Citizen development permet de limiter le Shadow IT. Qu'est-ce que le Shadow IT ?


Globalement, le Shadow IT est le regroupement de tous les systèmes d'information et de communication, ainsi que les applications mises en œuvre sans le consentement de la DSI.

Pour contrer cela, le Citizen developer fait donc office de contrôleur. Il a pour mission de veiller au respect des règles et d'éviter toute propagation d'applications clandestines ou logiciels malveillants qui peuvent rester inconnues de la DSI.


Formez vous sur la suite Microsoft et devenez Citizen developer, nous vous recommandons l’organisme Bi Formation, ce sont de véritables experts dans la Business Intelligence et l’organisme a obtenu sa certification Qualiopi. Ils proposent des formations pour découvrir et s'initier aux outils Power BI, Power Apps, et Power Automate. Soyez les futurs Citizen Developer de demain !